Bayreuth Baroque Opera Festival
Bruno de Sá
faire défiler

« … une voix puissante au ton mielleux … une vraie découverte. » [concerto.com.br]

Le brillant jeune sopraniste Bruno de Sá étonne critiques et public et voit déjà les louanges de son nom, de sa voix extraordinaire et de sa rare musicalité, chantées par une revue de presse élogieuse.

Encore étudiant dans son Brésil natal, Bruno fait en 2013 sa première apparition sur la scène professionnelle en interprétant Der Knabe dans Der Jasager de Weill (Centre Culturel SESC Belenzinho, São Paulo). Au cours de la saison suivante, il chante dans Treemonisha de Joplin ainsi que les parties de soprano solo dans La Passion selon Saint Jean et La Passion selon Saint Matthieu au Teatro Amazonas à Manaus. Il donne en 2015 son grand début dans le rôle de Sesto dans La clemenza di Tito de Mozart au Teatro São Pedro à São Paolo : « … un triomphe … à l’aube d’une carrière internationale … » [concerto.com.br], et étend son répertoire d’oratorio en chantant le Messiahde Händel et la Petite messe solennelle de Rossini au Teatro L’Occitane à Trancoso, Bahia.

C’est également avec ces deux œuvres qu’il fait en 2016 ses débuts allemands avec le Chorakademie Lübeck. Cette même année, il remporte le premier prix du 14ème Concours Maria Callas de São Paulo. Au cours de la saison 2016/2017, il revient au Teatro São Pedro dans le rôle de Gherardino (Gianni Schicchi), Harry (Albert Herring), Cherubino (Le nozze di Figaro) et Erste Dame (Die Zauberflöte). Dans le cadre du 20ème Festival Amazonas de Ópera, il chante le Berger dans Tannhäuser et la partie soliste dans Triunfo da Voz, un concert en hommage au grand castrat Farinelli : « Bruno de Sá met le public en délire… » [L’Opera]. En avril 2017, il reçoit des critiques élogieuses pour son interprétation du rôle d’Alberto dans une reprise de l’œuvre de Giuseppe Balducci Il noce di Benevento. Il remporte également le deuxième prix de la 2ème Manhattan International Music Competition.

En juin 2018, Bruno de Sá remporte le 19ème Concorso Spiros Argiris de Sarzana en Italie. En juillet de cette même année, son interprétation de la Petite messe solennelle de Rossini au Passau Sommerakademie reçoit les acclamations des critiques : « Parmi les solistes, Bruno de Sá se démarque… timbre de voix très séduisant… une célébrité assurée… » [Passauer neue Presse]. Dans les mois qui suivent, il fait ses débuts au Teatro Municipal de São Paulo en tant que soliste dans Chichester Psalms de Bernstein et El niño de John Adams. Récemment, Bruno chantait avec brio le rôle d’Aci dans Polifemo de Giovanni Bononcini sous la direction de Dorothee Oberlinger à Potsdam et Bayreuth.

Au cours de la saison 2019/20, Bruno de Sá rejoindra le studio du Théâtre de Bâle où il interprétera Die Kleine Meerjungfrau dans Andersens Erzählungen de Jherek Bischoff sous la direction de Thomas Wise (première mondiale) et Barbarina dans Le Nozze di Figaro sous la direction de Christian Curnyn. Ses prochains engagements comprennent aussi Sesto dans Giulio Cesare de Haendel mis en scéne par Peter Konwitschny et dirigé par Michael Hofstetter (Oper Halle), Isacio dans Hasse’s Irene avec Aapo Häkkainen et l’Orchestre baroque de Helsinki (Musiikkitalo Helsinki et Theater an der Wien), et Nerone dans Agrippina de Haendel (Drottningholm).

Abonnez-vous à notre newsletter