JUDAS MACCABAEUS
George Frideric Haendel
faire défiler
07
Sep 2021

JUDAS MACCABAEUS

George Frideric Haendel

Oratorio en trois parties HWV 63 | B’Rock | Bart Naessens

mardi, septembre 7, 2021 | 18:30 heures
Stadtkirche Bayreuth

Musique de George Frideric Haendel
Libretto de Thomas Morell

Le prétendant au trône Charles-Édouard, de la maison Stuart, atteint les îles britanniques en août 1745 et conquiert en quelques semaines une grande partie de l’Écosse. Il se rapproche de plus en plus de la capitale anglaise ; les troupes du duc de Cumberland parviennent à entraver la progression du descendant du roi Jacques II, mais ne peuvent l’arrêter. Ce n’est qu’après des mois de combat que Charles-Édouard est complètement repoussé et vaincu. À Londres, les gens ont poussé un soupir de soulagement.

Georg Friedrich Haendel, qui, à cette époque, connaît des difficultés financières et s’est déjà détourné de l’opéra italien pour se tourner vers l’oratorio anglais, profite de la confusion du soulèvement des Jacobins pour gagner les faveurs du roi George II avec plusieurs œuvres à caractère politique. Avec Judas Maccabaeus, il choisit, avec son librettiste Thomas Morell, un matériau biblique qui traite des luttes et des victoires du peuple israélite – les références à la situation actuelle étaient indubitables. Le combattant pour la liberté, Judas, pouvait être directement associé au souverain anglais, et les chants de liesse à la fin de l’oratorio étaient également dirigés pour célébrer la victoire qui venait d’être remportée.

Déjà du vivant de Haendel, Judas Maccabaeus fut joué environ 50 fois. L’ensemble de chanteurs de premier ordre autour de Benjamin Hulett dans le rôle de Judas, ainsi que l’orchestre B’Rock sous la direction de Bart Naessens, prouvent que l’oratorio s’est imposé depuis longtemps dès sa création et qu’il reste l’un des plus importants que l’histoire de la musique ait produit dans le genre.

 

Nous tenons à remercier la Région Flamande pour son généreux soutien à ce concert.

Direction musicale – Bart Naessens

Judas (ténor) – Benjamin Hulett
Simon (basse) – Pavel Kudinov
Un Israélite (soprano) – Lucy Crowe
Un Israélite (alto) – Olivia Vermeulen
Eupolemus (alto) – Pieter De Praetere
Premier messager (alto) – Kerlijne Van Nevel
Deuxième messager (basse) – Tiemo Wang

Chœur – BachPlus
Orchestre – B’Rock

Abonnez-vous à notre newsletter