Max Emanuel Cencic
faire défiler

Artiste très polyvalent, Max Emanuel Cencic, qui a commencé sa formation musicale avec les Petits Chanteurs de Vienne, s´engage dans la redécouverte de la musique du XVIIIe siècle. Il chante dans les grands opéras, les salles de concert et les principaux festivals du monde entier, et collabore régulièrement avec des chefs d’orchestre de renom, tels que William Christie, René Jacobs, Ottavio Dantone, George Petrou, Christophe Rousset, Emmanuelle Haïm et Riccardo Muti. En tant que directeur artistique de Parnassus Arts Productions, Max Emanuel Cencic fait revivre des œuvres oubliées du baroque italien, telles que l’Artaserse de Vinci, Gismondo, re di Polonia et Catone in Utica. Les enregistrements de ces opéras ont été récompensés par plusieurs prix, dont l’Echo Klassik, le prix de la critique allemande du disque et le Diapason d’or. Max Emanuel Cencic s’est montré tout aussi convaincant avec ses CD en solo, notamment Venezia avec des extraits d’opéras vénitiens, Rococo avec des arias de l’œuvre de Johann Adolf Hasse et Arie Napoletane. Nombre de ses prestations sont documentées par des chaînes de télévision telles que Mezzo et Arte Concert. À l’occasion du 250e anniversaire de la mort de Nicola Porpora en 2018, un enregistrement CD de Germanico in Germania avec Max Emanuel Cencic dans le rôle-titre et l’album solo Nicola Porpora – Opera Arias ont été publiés. Cet enregistrement a été récompensé par un Diapason d’or et nommé pour les International Opera Awards 2019. En 2017, Max Emanuel Cencic  fait ses débuts au Festival de Pentecôte de Salzbourg avec une matinée d’arias. Parmi les autres temps forts, citons Nerone (L’incoronazione di Poppea) au Staatsoper de Berlin, Malcom (La donna del lago) – dans la première interprétation de ce rôle par un contre-ténor – à Lausanne, Zagreb et Wiesbaden, et Arsamene (Serse) au Festival Haendel de Karlsruhe. Au Theater an der Wien, on a pu l’entendre en concert dans les rôles-titres de Gismondo, re di Polonia de Vinci et Orlando furioso de Vivaldi lors de la saison 2018/19. En 2019, il  débute à l’Opéra d’État de Vienne dans le rôle de Polinesso (Ariodante). En tant que chanteur, le récipiendaire de l’Ordre des Arts et des Lettres français a fêté ses 35 ans de scène en 2017. Son répertoire couvre toutes les époques, de Monteverdi à Aribert Reimann. En mai 2021, il fait ses débuts à l’Opéra de Paris dans quatre rôles différents lors de la création mondiale de l’opéra Le soulier de satin de Marc-André Dalbavie. Depuis sa mise en scène du Siroe de Hasse à l’Opéra Royal de Versailles en 2014, Max Emanuel Cencic apparaît également en tant que metteur en scène. Outre les reprises de Siroe à Wiesbaden, Budapest, Versailles, Lausanne, Athènes et à l’Opéra Margravial de Bayreuth, il a mis en scène Arminio et Serse au Festival Haendel de Karlsruhe, La donna del lago à Lausanne, Zagreb et Wiesbaden, et Polifemo au Festival de Pentecôte de Salzbourg. Depuis 2020, il est directeur artistique du festival d’opéra baroque de Bayreuth.

Abonnez-vous à notre newsletter