Sonja Runje
faire défiler

Sonja Runje a étudié à l’Université de Zagreb avec Martina Gojčeta Silić et est actuellement entraînée par Eva Blahova à Bratislava. Elle a chanté des rôles tels que Sesto (La clemenza di Tito), Smeraldine, Linetta et Nicoletta (L’amour des trois oranges), Isabella (L’Italiana in Algeri), Calipso (Polifemo), Bradamante (Orlando furioso), Disinganno (Il Trionfo del Tempo e del Disinganno), Orlofsky (Die Fledermaus), Orfeo (Orfeo ed Euridice), Olga (Eugene Onegin), Mércèdes (Carmen) et Maddalena (Rigoletto). Actuellement, on peut l’entendre principalement dans des œuvres de George Frideric Haendel, notamment au Festival de Savonlinna, au Festival de Garsington et à Rijeka et Saint-Gall.

Parmi les œuvres dans lesquelles Sonja Runje s’est régulièrement produite en tant que soliste d’oratorio et de concert, citons la Messe en si mineur de Bach et les cantates Lobet Gott in seinen Reichen et Süßer Trost, mein Jesus kömmt, le Gloria et le Stabat Mater de Vivaldi, le Stabat Mater de Pergolèse, le Messie et le Dixit Dominus de Haendel, la Nelson Mass de Haydn, le Requiem et la Missa brevis en si bémol majeur de Mozart, la 9e Symphonie de Beethoven, le Voyage d’hiver de Schubert et le Festival de Salzbourg. Symphonie, Winterreise de Schubert, Le Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn, l´Oratorio de Noël de Saint-Saëns, la 2e symphonie de Mahler, le Requiem de Duruflé et la Messe croate de Boris Papandopulos. Elle travaille régulièrement avec des chefs d’orchestre de renom tels que Georg Petrou, Christian Curnyn, Rubén Dubrovsky et Niksa Bareza.

Au cours de la saison 2021/22, les représentations prévues comprennent l’Orlando furioso de Vivaldi au Klangvokalfestival de Dortmund et à Paris, ainsi que Dido and Aeneas à Helsinki. En 2021, Sonja Runje fera ses débuts au festival d’opéra baroque de Bayreuth.

Abonnez-vous à notre newsletter