Suzanne Jerosme
faire défiler

Après ses études à la Guildhall School of Music and Drama de Londres et à la Hochschule für Musik und Tanz de Cologne, la soprano française Suzanne Jerosme a été immédiatement engagée par le théâtre d’Aix-la-Chapelle, où elle a notamment chanté dans Don Giovanni et Così fan tutte de Mozart, Dialogues des Carmélites de Poulenc, L’incoronazione di Poppea de Monteverdi, The Turn of the Screw de Britten, West Side Story de Bernstein, Gianni Schicchi de Puccini, Au Monde de Philippe Boesman et dans Il Trionfo del Tempo e del Disinganno de Haendel.

Finaliste du concours de chant Cesti 2017, elle a été invitée par le Festival de musique ancienne d’Innsbruck à chanter le rôle-titre d’Octavia de Keiser. Elle s’est ensuite produite avec l’Ensemble Matheus sous la direction de Jean-Christophe Spinosi, dans le rôle de Bellezza dans Il Trionfo del Tempo e del Disinganno de Haendel et dans le rôle d’Angelo dans La Resurrezione, dans la Grande Messe en ut mineur et Exultate Jubilate de Mozart, dans Ein deutsches Requiem de Brahms au Festival d’Ostbelgien et à la Cathédrale d’Aix-la-Chapelle, et dans la partie soprano de la 2ème Symphonie de Mahler.

Parmi les faits marquants récents, citons le rôle-titre de L’incoronazione di Poppea, Blanche de la Force (Dialogues des Carmélites), Morgana (Alcina) sous la direction de Leonardo García Alarcón à Nancy, First Lady (Die Zauberflöte / La Flûte Enchantée) sous la direction d’Hervé Niquet à Avignon et Versailles, les rôles-titres de La Calisto de Cavalli à Aix-la-Chapelle et de Cleofida, Queen of India de Haendel et Telemann sous la direction musicale de Jörg Halubek à Stuttgart, Sestia dans Cajo Fabricio de Hasse au Theater an der Wien et l’ouverture du Festival d’Opéra Baroque de Bayreuth 2020 avec Carlo il Calvo (Charles le Chauve) de Porpora, avec lequel on a pu l’entendre récemment dans le rôle de Giuditta au Theater an der Wien et au Concertgebouw Amsterdam.

Abonnez-vous à notre newsletter